ICT GDS INSTITUT DES CHAÎNES ET DES TECHNIQUES G.D.S.
   
   

  Un autre fait sera déterminant : ces années là, la rhumatologie n'avait pas encore trouvé sa place dans le cadre de la kiné. G.D.S. fut désignée par Mr Jean Nile, directeur de l'école, pour ajouter cette spécialisation au sein du programme scolaire. Fabriquer une "kiné rhumato...", mais avec quoi ? Ce cours fut préférentiellement intitulé par l'auteur : "Les ALGIES FONCTIONNELLES PRÉRHUMATISMALES", bien qu'à l'école on l'appelait toujours "Le cours de rhumato".

Pour soulager les douleurs du système musculaire et articulaire, ces années-là, guérisseurs ou "rebouteux" bénéficiaient des faveurs du public. Par la suite, experte en ce domaine, l'ostéopathie anglaise, qui jouissait d'une excellente réputation, est devenue accessible en France et en Belgique. Face aux algies, la kiné manquait incontestablement de moyens.

Ces années-là, G.D.S. faisait figure de pionnière en introduisant notamment dans ses cours : les lombalgies d'origine pelvienne, c'était un SACRÉ défi d'accorder au SACRUM une certaine mobilité ; on ne pouvait admettre que l'anneau pelvien pouvait être, au carrefour de toutes nos chaînes articulaires et musculaires, autre chose qu'une ceinture rigide. Outre la méthode G.D.S., le cours, dit de kiné rhumato, s'étoffait aussi progressivement avec les apports de la méthode de Raymond SOHIER ; la gymnastique en cyphose de Charrière, en apprenant à voir en tout les indications et les contre-indications à partir d'une lecture minutieuse du corps ; utilisation aussi du clavier des massothérapies, dont les massages, dits réflexes, adaptés à chaque personne ; hommage à des maîtres tels que Mr Vandevoorde, professeur de massage à l'ISCAM et à Boris Dolto dont la pratique et l'ouvrage : "Le corps entre les mains" (Hermann, éditeurs des sciences et des arts, Paris), nous ont enseigné comment "sculpter un corps" et utiliser cet ART pour reconstruire un corps souffrant. Nous avons élaboré des techniques de mesure pour individualiser nos traitements, des techniques de "modelage" et "accordage", de prise de conscience et d'utilisation juste du corps, de présence à soi et à l'environnement.