ICT GDS INSTITUT DES CHAÎNES ET DES TECHNIQUES G.D.S.
   
   

  Cette méthode a vu le jour au cours des années 1960-1970. Ci-après, les dates importantes du parcours de Godelieve Denys-Struyf, son auteur :

Née dans la province du Kivu, ex Congo Belge, début 1931.
Retour d'Afrique début 1946.
 
       
  1946-1951 : Étude du dessin et de la peinture à l'académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles et à "l'ATELIER" dirigé par Marcel Hastir ;
conjointement, des spécialisations : le portrait, l'anatomie1, le croquis, la figure humaine en mouvement et la caricature.
 
       
  1947-1951 : Parallèlement aux Beaux-Arts :
Cours de psychognomonie (Dr Camille Bouts et prof Paul Bouts), études se rapportant aux biotypologies et à leurs interactions psychologiques et physiologiques, tempéraments et caractériologies, l'anthropologie.
 
       
  1958-1961 : Études de kinésithérapie à l'I.S.C.A.M. (Institut supérieur des carrières auxiliaires de la médecine à Bruxelles) fondé et dirigé par Jean Nile.
Mémoire sur les déplacements du bassin dans la marche normale chez l'homme et la femme.
 
       
  1960-1970 : Élaboration de la méthode des "chaînes G.D.S." à partir de la devise qui fut celle du métier de portraitiste : "Regarde et apprends à voir". Ensuite, prendre le temps de noter, analyser, comparer, classifier, expérimenter pour vérifier.  
       
  1961-1996 : Chargée de cours à l'I.S.C.A.M., à Bruxelles, jusqu'à l'âge de la retraite. Elle dirige un service de kinésithérapie et y accueille des stagiaires de l'I.S.C.A.M.  
       
  1969 : Secondée par sa soeur Greet De Keersmaeker-Denys, elle installe un cabinet de biométrie, complément nécessaire à la Kiné-prévention, aux soins et à la Kiné-entretien qui caractérisent la Méthode G.D.S.  
       
  1 Les étudiants des Beaux-Arts de la ville de Bruxelles étaient autorisés à suivre, certains jours, les cours d'anatomie à l'université libre de Bruxelles, dans les salles de dissection de la Faculté de médecine.